ACTUALITÉS / Transferts
11/03/2015 09:23

Gignac a tranché

En fin de contrat en juin prochain avec l'OM, André-Pierre Gignac veut rejoindre Mathieu Valbuena au Dynamo Moscou.

C'est une page qui se tourne pour André-Pierre Gignac. L'attaquant marseillais, auteur de 16 buts cette saison en Ligue 1, va quitter l'OM l'été prochain. En fin de contrat avec le club olympien, qui ne pouvait pas lui offrir une prolongation sans baisser drastiquement son salaire, APG se tourne vers d'autres horizons après cinq années passées à Marseille. Très sollicité cet hiver, il a finalement décidé, selon nos informations, de rejoindre Mathieu Valbuena au Dynamo Moscou.

 

Les indices de Valbuena...

 

Lors de sa venue au stade Vélodrome le 28 février dernier, Valbuena avait distillé quelques indices à propos de la future destination de son ancien coéquipier à l'OM. "Mes dirigeants aiment bien Dédé (Gignac), avait-il confié après la rencontre des Olympiens perdue face à Caen (2-3) au stade Vélodrome. Ils sont très intéressés par sa venue à Moscou. Mais je ne suis ni agent ni dirigeant."

 

Les recruteurs moscovites suivent depuis plus de deux ans l'évolution de Gignac à Marseille. Ses performances cette saison ont fini de les convaincre de lui faire une offre. Cet hiver, ils se sont rapprochés du buteur olympien. Les discussions ont même porté sur une arrivée dès janvier au sein de l'équipe moscovite. Mais Gignac souhaitait rester jusqu'à la fin de la saison à l'OM.

 

Un salaire de 300.000 euros nets

 

Liant dans un premier temps son avenir à celui de Marcelo Bielsa, l'attaquant olympien a compris que son entraîneur allait garder le mystère de sa décision jusqu'à la fin de la saison. Or, APG ne peut se payer le luxe de patienter aussi longtemps. D'autant que le Dynamo Moscou a fait une offre qui ne se refuse pas. Un salaire net de 300.000 euros attend le joueur de 29 ans à Moscou. Une prime significative à la signature est également prévue.

 

Ecoutant toutes les propositions venues d'Angleterre, d'Italie mais aussi de Turquie et de Grèce, Gignac a finalement tranché en faveur de la Russie. Voir la réussite de Valbuena au sein du Dynamo Moscou l'a convaincu de partir dans ce championnat dont la cote ne cesse de grimper. Car l'ancien meneur de jeu de l'OM n'est pas tombé aux oubliettes en s'exilant en Russie. Au contraire, il a prouvé qu'il pouvait réussir loin de la France, montrant notamment à Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, une vraie force de caractère dans un championnat difficile à appréhender.

 

Prêt à répondre à la concurrence de Batshuayi

 

Faire le choix de se fixer sur un club à cette époque de l'année permet aussi à Gignac d'évacuer l'incertitude liée son avenir. Celle-ci commençait à peser sur ses épaules. D'autant que ses performances sont moins bonnes lors de cette seconde partie de saison. APG vient d'ailleurs d'aligner deux matchs de suite sur le banc de touche. Une situation qu'il n'apprécie guère. A l'entraînement, Gignac met les bouchées doubles pour tenter de reconquérir une place de titulaire.

 

Confronter à l'explosion de Michy Batshuayi, auteur de quatre buts lors des trois derniers matchs, André-Pierre Gignac veut faire face à cette concurrence féroce pour l'unique place de buteur à la pointe de l'attaque de l'OM. Terminer la saison en beauté avec l'OM est maintenant sa priorité.

 

Frédéric Martin